Vers le haut
Recevez 10€ d’achat en vous inscrivant à notre newsletter ! Je fonce >
OCTOBRE ROSE : 100% des bénéfices de la sélection sont reversés à l'association Ruban Rose

X Votre panier

Commander Continuer mes achats
 
 Accessoire indispensable de notre linge de lit, la housse de couette est la touche finale de la décoration de notre chambre à coucher. Observée à la loupe pour la qualité de sommeil qu’elle procure, ses matières ne cessent de s’améliorer et sa fabrication en matières naturelles ou la densité de son tissage nous ferons passer de longues nuits au chaud.
 
D’où vient la housse de couette ?

 

Apparue au moyen âge dans les pays nordiques, il était coutume de remettre aux jeunes mariés un sac empli (le trousseau) des premiers éléments de la vie de couple. Celui-ci comportait souvent une grosse part de duvet d’oie.

Il servait plus de matelas que de couette et était recouvert d’un linge. Plus récemment, on s’est aperçu que le duvet d’oie ou de canard (s’il n’était pas traité antiacariens) était allergène.

La couette fût donc abandonnée au profit des couvertures et draps. Avec le traitement des matières naturelles et le coton issu d’agriculture biologique, elle est de nouveau venue décorer notre chambre de tous ses motifs possibles mais nous permet surtout de passer de chaudes soirées d’hiver.

 

Pourquoi la housse de couette plus que les couvertures traditionnelles pour mon lit ?

 

Avant de répondre à cette question, il est utile de comprendre notre corps et son fonctionnement thermique. Si la housse de couette est bien plus confortable lorsqu’il fait très froid c’est qu’elle retient bien mieux la chaleur de notre corps endormi. Le corps humain opère une thermorégulation à tout moment.

Lorsque la température de notre peau est plus chaude que celle qui nous entoure, nous ressentons du froid. Ainsi, un transfert thermique va s’opérer par un principe de conduction qui fera que notre corps (plus chaud que ce qui l’entoure) transférera son énergie thermique aux éléments solides qui sont en contact avec lui.

Si le duvet composant la housse de couette est installé dans un endroit ou il y a des courants d’air, comme pour ceux qui dorment la fenêtre de la chambre à coucher ouverte par exemple, il faudra aussi prendre en compte les pertes de chaleur par convection forcée.

 

Comment garder la chaleur du corps pendant les nuits froides ?

 

La couette, qu’elle soit naturelle ou synthétique est surtout un produit isolant. Sur le même principe qu’un sac de couchage, elle retient la chaleur qui s’échappe de notre corps à l’intérieur du duvet.

Beaucoup plus léger que les fibres synthétiques, le duvet a de merveilleuses propriétés isolantes.

Exemple concret :

L’unité de mesure d’isolation thermique d’un vêtement ou d’un duvet ou encore d’une couette se mesure en Clo. 1 clo est la mesure de maintien de l’équilibre thermique. Sachant qu’endormie, une personne dégage 48 watts d’énergie thermique par mètre carré de peau. En dessous d’une certaine température, le corps humain ressent le froid et au-dessus il transpire. C’est la température d’équilibre.

Pour comparer facilement, une personne en tenue d’été a un coefficient d’isolation de 0,4 clo.

Pour les meilleures couettes, le clo peut monter jusqu’à 8. Ce la veut dire que l’on pourra maintenir un équilibre thermique jusqu’à -28° Celsius.

 

Le confort thermique d’une couette

 

Si l’on est particulièrement frileux ou frileuse, il faut tenir compte du fait que notre corps se refroidit plus vite au repos puisqu’il dégage moins de chaleur. Il faudra privilégier des couettes avec plus de 400 grammes de fibres au m². Pour les couettes servant l’été ou les personnes qui n’aiment pas la chaleur ardente du lit de la chambre, 200 grammes de fibre par m² suffiront amplement.

 

Les avantages d’une couette par rapport aux couvertures

 

Les plus jeunes d’entre nous n’ayant pas accompli le service militaire, ils n’auront pas été formés à faire un lit au carré. Alors qu’il faudra de nombreuses étapes longues pour faire son lit avec des couvertures traditionnelles, il ne faudra qu’une minute ou deux avec une couette. Aérer la chambre, épousseter les draps housses, tapoter la couette pour la regonfler et border le lit à nouveau en prenant soin de conserver la couette au milieu de la housse de couette. Le poids est aussi un avantage car les couettes sont souvent bien plus légères à manipuler bien que possédant des propriétés isolantes largement plus confortables que les couvertures.

 

La décoration de la chambre grâce au linge de lit

 

La multitude de possibilités de décoration d’une chambre grâce au linge de lit est infinie. En effet, grâce aux parures assorties de housses de couettes, taies d’oreillers, draps housse, des coussins ou encore des jetés de lit tout est possible.

Que l’on soit d’humeur printanière grâce aux housses de couettes fleuries, minimaliste grâce aux tons neutres comme le gris ou le blanc ou encore fan de super-héros comme certains de nos enfants, des centaines de motifs décoratifs ornent la housse de couette contemporaine. Avec la possibilité de rappel visuel coloré grâce aux autres accessoires décoratifs composant notre chambre à coucher, le linge de lit pourra apporter la touche finale donnant un sentiment de chaleur ou de cocooning.

Les adeptes du Feng shui ne seront pas en reste avec les motifs bambous ou forestiers.

 

Pourquoi choisir une parue de lit plutôt qu’une housse de couette seule ?

 

Evidemment, il s’agit de parler de décoration et d’harmonie visuelle de la chambre. Au-delà de pouvoir ranger le linge dans les armoires de manière coordonnée ou de le retrouver facilement, la symétrie pourra grandement aider le regard qui se pose de manière générale sur la chambre à coucher. Espace de sommeil où les couples se retrouvent dans un lit king size de préférence, la chambre inspire grâce à ses tons, sa luminosité, sa pénombre lorsque les volets sont fermés, les rideaux accrochés aux tringles au-dessus de la fenêtre de la chambre. Les tables de nuits elles-mêmes qu’elles soient en bois ou autre matière naturelle, baroque, empire, contemporaine, art-deco, trouvent toujours leur place à côté du lit, au plus près du sommier afin d’y poser le fameux radio-réveil.

Dans cet univers de la nuit ou règne le marchand de sable, l’ambiance visuelle compte. Pour une chambre totalement blanche ou agrémentée de ton chauds ou de matières comme le bois ou le bambou, une parure de lit en lin lavé saura embellir l’espace dodo et donner l’envie de fermer les yeux agréablement

 

Quelle matière pour ma housse de couette ?

 

La fameuse question qui doit allier confort, chaleur, douceur au toucher, allergie, rapport qualité-prix dans sa réponse. Courtepointe, boutis et autre couvre-lit n’échappent pas à cette règle de confort général. Abri idéal des amoureux, l’édredon de nos ancêtres pouvait être fait de toile de jute rêche et peu soyeuse au toucher ou au contact de la peau.

A ne pas confondre avec un couvre-lit, la garniture de notre couette en matière naturelle en plume d’oie ou en plume de canard en fera le meilleur des caparaçons. Les bâches, plaid et ponchos ne souffrent pas des mêmes exigences. La matière de la housse de couette, qu’elle soit synthétique, naturelle, piquée ou brodée sera en contact permanent avec la peau de ceux qui ne portent pas de pyjama en dormant.

La percale de coton sert de référence pour les produits de bonne facture tout comme le lin lavé bénéficiant de propriétés thermorégulatrices. Le satin de coton ou encore le jersey de coton font aussi parti du haut de gamme dans la fabrication de housses de couettes sur un métier à tisser.

 

Le lit et le matelas sont-ils importants pour bien dormir ?

 

Dans un studio ou une mansarde ou même une suite parentale digne d’une chambrée d’hôtel particulier, le matelas autant que le sommier sont d’une importance capitale. Les dortoirs, B&B, piaules de logement, chambre chez l’habitant ne sont pas exemptes d’abriter un matelas ou un sommier. Autrefois appelé « paillasse » ou encore futon (布団)pour les japonais (ce qui veut plutôt dire tapis), le sommier est la base du sommeil dans verticalité. Sur lui repose le poids des paupières autant que du corps endormi. Adapté à la couche ou la couchette qui le surplombe, il est de nos jours fait de bois, de pieds et surtout de lattes afin de donner de la fermeté mais pas de dureté au dos ou à la colonne vertébrale qui s’y endort.

Certains matelas sont maintenant à mémoire de forme afin de s’adapter à toutes les requêtes en relation avec le repos du guerrier. Ce grabat des temps modernes doit nous procurer un sommeil réparateur et salvateur après les longues journées urbaines qui usent le dos. Le maintient et le port d’une personne viennent de son dos qui lui-même se redresse pendant la nuit. Ami des vertèbres, le matelas dans toutes ses épaisseurs ou dimensions est principalement de conception mousse ou à ressort.

Existant en mousses de haute densité exprimée en kg par mètre cube (m3) ou à ressort, son soutien se veut souple, équilibré ou ferme. Quelques noms et marques ont fait leur nid douillet. Ces marchands de sommeil apaisé sont souvent Bultex, Simmons, Epeda, Merinos…

 

Quelle taille de lit choisir pour un petit appartement ?

 

La taille du lit dépend fondamentalement de l’espace ou l’aire dans lequel il se trouve. Berceau de nos rêves lorsque nous sommes endormis, le lit doit avoir une bonne assise tout comme un chat une bonne litière. Cette couche, à l’inverse d’un canapé lit ne doit pas être un « plumard » mais havre de douceur et de confort.

Le châlit sur lequel repose la couchette peut être plus large. Pour une chambre à coucher de plus de 10 mètres carrés, un lit king size peut aller. Sinon, pour les célibataires qui dorment seuls, un Queen size peut aussi faire l’affaire. Dans tous les cas, un lit pour une personne fait généralement une taille de 90x200. La housse de couette pour lit une place sera 140x200

 

Comment choisir un bon oreiller pour bien dormir ?

 

Avoir un bon oreiller à son chevet est primordial pour un repos de qualité. Le polochon qui soutient notre nuque revêt une importance non négligeable. En effet, les coussins décoratifs de notre lit n’ont pas d’impact sur nos cervicales à l’inverse du coussin sur lequel nous nous endormons avant la nuit.

Ce bourrelet de mousse aussi appelé édredon, pouf, tampon ou traversin est fait de différentes matières. Celles-ci sont choisies en fonction de la saison afin de ne pas transpirer et sont la plupart du temps traités antiacariens.

Faits de polyester, de duvet et plumes, de mousse ou de fibres végétales, ceux-ci sont de plus en plus ergonomiques ou à mémoire de forme afin de relaxer nos nuitées.

L’oreiller haut ou bas est carré de 65x65 ou rectangulaire 40x60 ou 50x70.

La vignette d’entretien mentionne souvent s’il est lavable en machine ainsi que la température ou la lessive. Le séchage en sèche-linge est déconseillé pour le linge de lit en général sauf pour les housses de couette, draps plats, draps housse et taies d’oreiller.

L’enveloppe de l’oreiller haut de gamme est souvent en percale de coton tout comme la housse de couette assortie lors de l’achat d’une parure de lit.  

 

Quelle qualité de tissage pour la housse de couette ?

 

La plupart des accessoires de linge de maison qu’il soient haut de gamme ou bon marché on un tissage différent. En effet, la couture tout comme la piqure ou encore le nombre de fils au m² peuvent varier. Du dessus-de-lit au couvre-lit en passant par la housse de couette, l’épaisseur n’est pas toujours la même.

Autrefois très observé lors de la conception de manuterge, le tissage en pur coton revêt des propriétés absorbantes et isolantes. Le tissage minimum est de 57 fils au cm² si l’on veut avoir douceur et résistance. Le bon compromis étant de 80 fils au cm² ce qui se décide par le nombre de fils dans la trame de la tisseuse utilisée dans les ateliers de couture. La texture n’en sera que plus agréable quand cet entrecroisement de filature se fera soyeux et doux.  

 

A partir de quel prix pour un achat de housse de couette de qualité en ligne ?

 

L’appesantissement qui s’empare de nous lors d’une sieste ou d’un roupillon, que cela soit sur un lit à baldaquin, une méridienne, ou lit superposé mérite que la housse de couette nous transmette cet état de léthargie. Cela passera forcément par l’emploi de cotonnade de qualité et de brocard haut de gamme. L’assemblage de nos étoffes de textile influencera directement la qualité de la trêve pendant laquelle nos yeux se ferment et notre corps est au repos.

Nos soieries d’intérieur méritent que nous nous attardions sur leur qualité. Ce pourquoi le tarif d’une housse de couette bon marché ou haut de gamme prend en considération de nombreux facteurs qui en définissent la qualité. Les explorateurs du grand nord ne tarissent pas d’éloges quant à la qualité de fabrication des sacs de couchage qu’ils emploient.

Il y a une pléiade de housses de couettes qui vont de quelques euros pour les entrées de gamme jusqu’à quelques centaines d’euros pour les modèles de couturier qui orneront la literie de notre chambre à coucher.  

 


 
 Accessoire indispensable de notre linge de lit, la housse de couette est la touche finale de la décoration de notre chambre à coucher. Observée à la loupe pour la qualité de sommeil qu’elle procure, ses matières ne cessent de s’améliorer et sa fabrication en matières naturelles ou la densité de son tissage nous ferons passer de longues nuits au chaud.
 
D’où vient la housse de couette ?

 

Apparue au moyen âge dans les pays nordiques, il était coutume de remettre aux jeunes mariés un sac empli (le trousseau) des premiers éléments de la vie de couple. Celui-ci comportait souvent une grosse part de duvet d’oie.

Il servait plus de matelas que de couette et était recouvert d’un linge. Plus récemment, on s’est aperçu que le duvet d’oie ou de canard (s’il n’était pas traité antiacariens) était allergène.

La couette fût donc abandonnée au profit des couvertures et draps. Avec le traitement des matières naturelles et le coton issu d’agriculture biologique, elle est de nouveau venue décorer notre chambre de tous ses motifs possibles mais nous permet surtout de passer de chaudes soirées d’hiver.

 

Pourquoi la housse de couette plus que les couvertures traditionnelles pour mon lit ?

 

Avant de répondre à cette question, il est utile de comprendre notre corps et son fonctionnement thermique. Si la housse de couette est bien plus confortable lorsqu’il fait très froid c’est qu’elle retient bien mieux la chaleur de notre corps endormi. Le corps humain opère une thermorégulation à tout moment.

Lorsque la température de notre peau est plus chaude que celle qui nous entoure, nous ressentons du froid. Ainsi, un transfert thermique va s’opérer par un principe de conduction qui fera que notre corps (plus chaud que ce qui l’entoure) transférera son énergie thermique aux éléments solides qui sont en contact avec lui.

Si le duvet composant la housse de couette est installé dans un endroit ou il y a des courants d’air, comme pour ceux qui dorment la fenêtre de la chambre à coucher ouverte par exemple, il faudra aussi prendre en compte les pertes de chaleur par convection forcée.

 

Comment garder la chaleur du corps pendant les nuits froides ?

 

La couette, qu’elle soit naturelle ou synthétique est surtout un produit isolant. Sur le même principe qu’un sac de couchage, elle retient la chaleur qui s’échappe de notre corps à l’intérieur du duvet.

Beaucoup plus léger que les fibres synthétiques, le duvet a de merveilleuses propriétés isolantes.

Exemple concret :

L’unité de mesure d’isolation thermique d’un vêtement ou d’un duvet ou encore d’une couette se mesure en Clo. 1 clo est la mesure de maintien de l’équilibre thermique. Sachant qu’endormie, une personne dégage 48 watts d’énergie thermique par mètre carré de peau. En dessous d’une certaine température, le corps humain ressent le froid et au-dessus il transpire. C’est la température d’équilibre.

Pour comparer facilement, une personne en tenue d’été a un coefficient d’isolation de 0,4 clo.

Pour les meilleures couettes, le clo peut monter jusqu’à 8. Ce la veut dire que l’on pourra maintenir un équilibre thermique jusqu’à -28° Celsius.

 

Le confort thermique d’une couette

 

Si l’on est particulièrement frileux ou frileuse, il faut tenir compte du fait que notre corps se refroidit plus vite au repos puisqu’il dégage moins de chaleur. Il faudra privilégier des couettes avec plus de 400 grammes de fibres au m². Pour les couettes servant l’été ou les personnes qui n’aiment pas la chaleur ardente du lit de la chambre, 200 grammes de fibre par m² suffiront amplement.

 

Les avantages d’une couette par rapport aux couvertures

 

Les plus jeunes d’entre nous n’ayant pas accompli le service militaire, ils n’auront pas été formés à faire un lit au carré. Alors qu’il faudra de nombreuses étapes longues pour faire son lit avec des couvertures traditionnelles, il ne faudra qu’une minute ou deux avec une couette. Aérer la chambre, épousseter les draps housses, tapoter la couette pour la regonfler et border le lit à nouveau en prenant soin de conserver la couette au milieu de la housse de couette. Le poids est aussi un avantage car les couettes sont souvent bien plus légères à manipuler bien que possédant des propriétés isolantes largement plus confortables que les couvertures.

 

La décoration de la chambre grâce au linge de lit

 

La multitude de possibilités de décoration d’une chambre grâce au linge de lit est infinie. En effet, grâce aux parures assorties de housses de couettes, taies d’oreillers, draps housse, des coussins ou encore des jetés de lit tout est possible.

Que l’on soit d’humeur printanière grâce aux housses de couettes fleuries, minimaliste grâce aux tons neutres comme le gris ou le blanc ou encore fan de super-héros comme certains de nos enfants, des centaines de motifs décoratifs ornent la housse de couette contemporaine. Avec la possibilité de rappel visuel coloré grâce aux autres accessoires décoratifs composant notre chambre à coucher, le linge de lit pourra apporter la touche finale donnant un sentiment de chaleur ou de cocooning.

Les adeptes du Feng shui ne seront pas en reste avec les motifs bambous ou forestiers.

 

Pourquoi choisir une parue de lit plutôt qu’une housse de couette seule ?

 

Evidemment, il s’agit de parler de décoration et d’harmonie visuelle de la chambre. Au-delà de pouvoir ranger le linge dans les armoires de manière coordonnée ou de le retrouver facilement, la symétrie pourra grandement aider le regard qui se pose de manière générale sur la chambre à coucher. Espace de sommeil où les couples se retrouvent dans un lit king size de préférence, la chambre inspire grâce à ses tons, sa luminosité, sa pénombre lorsque les volets sont fermés, les rideaux accrochés aux tringles au-dessus de la fenêtre de la chambre. Les tables de nuits elles-mêmes qu’elles soient en bois ou autre matière naturelle, baroque, empire, contemporaine, art-deco, trouvent toujours leur place à côté du lit, au plus près du sommier afin d’y poser le fameux radio-réveil.

Dans cet univers de la nuit ou règne le marchand de sable, l’ambiance visuelle compte. Pour une chambre totalement blanche ou agrémentée de ton chauds ou de matières comme le bois ou le bambou, une parure de lit en lin lavé saura embellir l’espace dodo et donner l’envie de fermer les yeux agréablement

 

Quelle matière pour ma housse de couette ?

 

La fameuse question qui doit allier confort, chaleur, douceur au toucher, allergie, rapport qualité-prix dans sa réponse. Courtepointe, boutis et autre couvre-lit n’échappent pas à cette règle de confort général. Abri idéal des amoureux, l’édredon de nos ancêtres pouvait être fait de toile de jute rêche et peu soyeuse au toucher ou au contact de la peau.

A ne pas confondre avec un couvre-lit, la garniture de notre couette en matière naturelle en plume d’oie ou en plume de canard en fera le meilleur des caparaçons. Les bâches, plaid et ponchos ne souffrent pas des mêmes exigences. La matière de la housse de couette, qu’elle soit synthétique, naturelle, piquée ou brodée sera en contact permanent avec la peau de ceux qui ne portent pas de pyjama en dormant.

La percale de coton sert de référence pour les produits de bonne facture tout comme le lin lavé bénéficiant de propriétés thermorégulatrices. Le satin de coton ou encore le jersey de coton font aussi parti du haut de gamme dans la fabrication de housses de couettes sur un métier à tisser.

 

Le lit et le matelas sont-ils importants pour bien dormir ?

 

Dans un studio ou une mansarde ou même une suite parentale digne d’une chambrée d’hôtel particulier, le matelas autant que le sommier sont d’une importance capitale. Les dortoirs, B&B, piaules de logement, chambre chez l’habitant ne sont pas exemptes d’abriter un matelas ou un sommier. Autrefois appelé « paillasse » ou encore futon (布団)pour les japonais (ce qui veut plutôt dire tapis), le sommier est la base du sommeil dans verticalité. Sur lui repose le poids des paupières autant que du corps endormi. Adapté à la couche ou la couchette qui le surplombe, il est de nos jours fait de bois, de pieds et surtout de lattes afin de donner de la fermeté mais pas de dureté au dos ou à la colonne vertébrale qui s’y endort.

Certains matelas sont maintenant à mémoire de forme afin de s’adapter à toutes les requêtes en relation avec le repos du guerrier. Ce grabat des temps modernes doit nous procurer un sommeil réparateur et salvateur après les longues journées urbaines qui usent le dos. Le maintient et le port d’une personne viennent de son dos qui lui-même se redresse pendant la nuit. Ami des vertèbres, le matelas dans toutes ses épaisseurs ou dimensions est principalement de conception mousse ou à ressort.

Existant en mousses de haute densité exprimée en kg par mètre cube (m3) ou à ressort, son soutien se veut souple, équilibré ou ferme. Quelques noms et marques ont fait leur nid douillet. Ces marchands de sommeil apaisé sont souvent Bultex, Simmons, Epeda, Merinos…

 

Quelle taille de lit choisir pour un petit appartement ?

 

La taille du lit dépend fondamentalement de l’espace ou l’aire dans lequel il se trouve. Berceau de nos rêves lorsque nous sommes endormis, le lit doit avoir une bonne assise tout comme un chat une bonne litière. Cette couche, à l’inverse d’un canapé lit ne doit pas être un « plumard » mais havre de douceur et de confort.

Le châlit sur lequel repose la couchette peut être plus large. Pour une chambre à coucher de plus de 10 mètres carrés, un lit king size peut aller. Sinon, pour les célibataires qui dorment seuls, un Queen size peut aussi faire l’affaire. Dans tous les cas, un lit pour une personne fait généralement une taille de 90x200. La housse de couette pour lit une place sera 140x200

 

Comment choisir un bon oreiller pour bien dormir ?

 

Avoir un bon oreiller à son chevet est primordial pour un repos de qualité. Le polochon qui soutient notre nuque revêt une importance non négligeable. En effet, les coussins décoratifs de notre lit n’ont pas d’impact sur nos cervicales à l’inverse du coussin sur lequel nous nous endormons avant la nuit.

Ce bourrelet de mousse aussi appelé édredon, pouf, tampon ou traversin est fait de différentes matières. Celles-ci sont choisies en fonction de la saison afin de ne pas transpirer et sont la plupart du temps traités antiacariens.

Faits de polyester, de duvet et plumes, de mousse ou de fibres végétales, ceux-ci sont de plus en plus ergonomiques ou à mémoire de forme afin de relaxer nos nuitées.

L’oreiller haut ou bas est carré de 65x65 ou rectangulaire 40x60 ou 50x70.

La vignette d’entretien mentionne souvent s’il est lavable en machine ainsi que la température ou la lessive. Le séchage en sèche-linge est déconseillé pour le linge de lit en général sauf pour les housses de couette, draps plats, draps housse et taies d’oreiller.

L’enveloppe de l’oreiller haut de gamme est souvent en percale de coton tout comme la housse de couette assortie lors de l’achat d’une parure de lit.  

 

Quelle qualité de tissage pour la housse de couette ?

 

La plupart des accessoires de linge de maison qu’il soient haut de gamme ou bon marché on un tissage différent. En effet, la couture tout comme la piqure ou encore le nombre de fils au m² peuvent varier. Du dessus-de-lit au couvre-lit en passant par la housse de couette, l’épaisseur n’est pas toujours la même.

Autrefois très observé lors de la conception de manuterge, le tissage en pur coton revêt des propriétés absorbantes et isolantes. Le tissage minimum est de 57 fils au cm² si l’on veut avoir douceur et résistance. Le bon compromis étant de 80 fils au cm² ce qui se décide par le nombre de fils dans la trame de la tisseuse utilisée dans les ateliers de couture. La texture n’en sera que plus agréable quand cet entrecroisement de filature se fera soyeux et doux.  

 

A partir de quel prix pour un achat de housse de couette de qualité en ligne ?

 

L’appesantissement qui s’empare de nous lors d’une sieste ou d’un roupillon, que cela soit sur un lit à baldaquin, une méridienne, ou lit superposé mérite que la housse de couette nous transmette cet état de léthargie. Cela passera forcément par l’emploi de cotonnade de qualité et de brocard haut de gamme. L’assemblage de nos étoffes de textile influencera directement la qualité de la trêve pendant laquelle nos yeux se ferment et notre corps est au repos.

Nos soieries d’intérieur méritent que nous nous attardions sur leur qualité. Ce pourquoi le tarif d’une housse de couette bon marché ou haut de gamme prend en considération de nombreux facteurs qui en définissent la qualité. Les explorateurs du grand nord ne tarissent pas d’éloges quant à la qualité de fabrication des sacs de couchage qu’ils emploient.

Il y a une pléiade de housses de couettes qui vont de quelques euros pour les entrées de gamme jusqu’à quelques centaines d’euros pour les modèles de couturier qui orneront la literie de notre chambre à coucher.  

 


Bienvenue sur l'article tout savoir sur la housse de couette. Dans cette article nous allons vous donner les clés pour trouver la housse de couette idéale. Accessoire indispensable de notre linge de lit, la housse de couette est la touche finale de la décoration de notre chambre à coucher. Observée à la loupe pour la qualité de sommeil qu’elle procure, ses matières ne cessent de s’améliorer et sa fabrication en matières naturelles ou la densité de son tissage nous ferons passer de longues nuits au chaud.

 

Maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour choisir la housse de couette qui conviendra le mieux à votre décoration, vos besoins et votre budget ! Ne perdez pas de temps et découvreznotre large sélection de linge de lit pour redonner un coup de frais à votre chambre et conjuguer douceur et modernité.

Notre équipe se tient à votre disposition afin de vous aider tout au long de votre expérience achat : de la recherche d'un produit, au paiement en passant par le conseil, nous sommes là pour vous aiguiller! 
En outre, chez 3 Suisses, vous pouvez vous faire livrer à domicile ou en point relais, en fonction de vos besoins, la livraison étant gratuite lorsque votre commande est supérieure à 59 euros. Profitez en et n'hésitez pas à utiliser les filtres proposés afin d'affiner vos préférences.
Rejoignez vite l'expérience 3 Suisses, et faites votre shopping l'esprit léger !